top of page

La confiance en soi et l'adolescence



L’adolescence c’est quoi ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, l’adolescence est « la période de croissance et de développement humain qui se situe entre l’enfance et l’âge adulte, entre les âges de 10 et 19 ans ». C’est une période de transition qui se caractérise par un rythme de croissance élevé et des changements psychologiques importants.

Toujours selon l’OMS, l’apparition de la puberté marque le passage de l’enfance à l’adolescence. D’un point de vue étymologique, « Adolescence » vient du latin adolescere, qui signifie « grandir », et plus spécifiquement de son participe présent, « celui qui est en train de grandir ».


L’adolescence, c’est à la fois des changements d’ordre :

  • biologique : apparition de la puberté

  • social : évolution du rapport à l’autre, à l’autorité, à soi.

  • émotionnel - psychologique




La confiance en soi, c’est quoi ?


C’est avoir conscience de nos capacités, de nos compétences, et de nos limites. C’est une émotion qui nous permet de sortir de notre zone de confort, d’oser faire de nouvelles choses.


La confiance se développe au cours des années et les fondements se créent lors des premières années de vie.

Je la compare à une plante qui a besoin d’eau, de soleil tout d’abord pour se développer afin de pouvoir dans un second temps puiser d’elle-même ses ressources. L’enfant, l’adolescent aura besoin d’apports extérieurs pour développer sa confiance : reconnaissance, encouragement…. Afin de plus tard, trouver en lui ses propres ressources.





Est-ce que les ados manquent réellement de confiance ?


Le manque de confiance semble être une situation assez répandue auprès des adolescents.



Source : Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, 2016-2017





En analysant ce tableau, on observe que de manière globale (garçons et filles confondues), les adolescents estiment avoir une confiance en eux moyenne. Dans le détail, les garçons ont une meilleure confiance en eux (plus élevée) que les fill


es.


Les signes du manque de confiance que l’on peut observer :

  • Ne pas oser aller vers les autres,

  • Ne pas oser parler devant les autres,

  • Être renfermé sur soi-même,

  • Ne pas oser faire des choses qu’ils ne connaissent pas.

  • Peur exacerbée du regard et du jugement de l’autre

  • Un stress plus intense lors des examens


Ce sont la traduction de peurs, d’angoisses en lien avec le processus physiologique de l’adolescence et tout ce qu’il implique et parfois des émotions gardées depuis l’enfance.



Comment booster la confiance ?


  • Etape n°1 : travailler sur


les freins, les peurs….


Il est important de les identifier et d’en prendre conscience. Il existe des outils pouvant aider à se libérer de ses émotions limitantes.


Je vous en propose un :



"Pompage des épaules" (les valises)

Objectif : se libérer d'une sensation désagréable en lien avec une émotion (ex : tensions en lien avec la colère).

Comment : En position debout, pieds largeur de bassin. Serrer les poings, y inscrire la sensation désagréable (comme si on portait des valises remplies de l'émotion en lien). Inspirer par le nez, puis bloquer la respiration quelques instants ; effectuer quelques mouvements de haut en bas puis expirer par la bouche en relâchant complètement les bras. Accueillir les sensations. x3


  • Etape n°2 : ancrer la confiance pour pouvoir être capable de laisser revenir cette émotion en cas de besoin (lors d'une prise de parole en pu


blic, d’un examen…)


Le geste de confiance

Choisir un geste qui représente la sensation de confiance. Repenser à un moment où vous vous êtes senti(e) en confiance. Puis laisser revenir progressivement ses sensations en vous tout en réalisant votre geste choisi.

L'objectif est de pouvoir utiliser son geste ressource en cas de besoin.




Conclusion:

Le manque de confiance n'est pas une fatalité. La confiance ne définit pas qui nous sommes ni ce que l'on fait. Il est (heureusement) possible de travailler sur son niveau de confiance, pour ne plus laisser les peurs prendre le dessus.


Si votre ado manque de confiance en lui, la


sophrologie est un apport intéressant pour l’amener à mieux appréhender cette période de vie!


Pour toute question, n’hésitez pas à me laisser un message ou un email :

Audrey Geoffroy - Cabinet de sophrologie à Beauvoir/Niort

07 67 29 84 71 https://audrey-geoffroy.fr


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout