L'importance du syst√®me nerveux parasympathique (SNP pour les intimes ūüėČ )

Dernière mise à jour : 3 mai

Derrière cet acronyme, se cache un élément clé des séances de sophrologie ! Je vous explique tout cela dans cet article.


Il y a le système nerveux (SN) central (grosso-modo ce qui correspond au cerveau et à la moelle épinière) et le système nerveux périphérique ! Ce dernier est divisé en 2 : le SN (ortho)sympathique et le SN para-sympathique!

Vous me suivez toujours ?


Les 2 fonctionnent main dans la main pour assurer l'homéostasie, que tout se passe de façon homogène.

Lorsque nous respirons, nous activons (enfin, de manière purement automatique) l'un et l'autre de façon alternative.

Lorsque nous inspirons, c'est le SN sympathique qui est activé ! A l'inverse, lorsque nous expirons, c'est le SN parasympathique qui est en route.

Nous ne nous en rendons bien évidemment pas compte sur le moment.


Je vous propose dans cet article de vous expliquer un peu plus en détail les actions des deux systèmes nerveux, puis dans un second temps, des astuces pour stimuler votre SNP :D


Une image vaut mille mots ! Bien que nous ne faisions pas souvent poursuivre par un serpent (enfin j'espère pour vous !!), elle illustre l'importance des 2 pour maintenir l'équilibre.


 

Les actions du SN orthosympathique


En cas de situation d'urgence, il est vital !

Voici les principaux effets sur l'organisme :

  • CŇďur et vaisseaux : augmentation de la fr√©quence cardiaque, contraction des vaisseaux et de la tension art√©rielle

  • Poumons : dilatation des bronches -> permet une meilleure oxyg√©nation

  • Tube digestif : diminution de la motricit√© ; contraction des sphincters

  • Vessie : rel√Ęchement.

  • Pupille : mydriase (dilatation pupillaire).

  • Au niveau des hormones : s√©cr√©tion d‚Äôadr√©naline et de noradr√©naline par les surr√©nales (les chapeaux sur les reins ;))


Les actions du SN para-sympathique


C'est celui qui nous intéresse ;)

Voici les principaux effets sur l'organisme :

  • CŇďur et vaisseaux : diminution de la fr√©quence cardiaque et dilatation des vaisseaux

  • Poumons : contraction des bronches

  • Tube digestif : augmentation de la motricit√© ; relaxation des sphincters

  • Vessie : contraction.

  • Pupille : myosis (contraction pupillaire).

  • Au niveau des hormones : s√©cr√©tion des glandes salivaires et sudoripares


 


Instant pratique !

Des exercices de respiration pour stimuler le SN para-sympathique!


La respiration abdominale

Venant stimuler le SNP au niveau digestif, cette respiration est la base ! -> Commencer par expirer doucement par la bouche en rentrant le ventre, la main descend (vider l'air) puis inspirer doucement par le nez en laissant le ventre se gonfler naturellement et la main remonter. Vous pouvez la réaliser allongé, assis ou debout (pour débuter la position allongée est la plus simple). Poser une main sur votre ventre pour pouvoir focaliser votre attention sur les mouvements de votre main.


La respiration en 4 temps, ou respiration des 4 saisons


Bonne pratique !!

Audrey, Sophrologue à Beauvoir-sur-Niort


31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout